samedi 15 novembre 2014

Supersilent - 5 (2001)

Pour un groupe de musique s'appeler Supersilent c'est comme s'appeler Avenir pour un sidérurgiste Lorrain ou chasteté pour Rocco : un non-sens; si tu veux être super silencieux tu fais du mime pas de la musique !
Toutefois leur nom n'est pas usurpé tant tant ils laissent place au silence, à la respiration, au vide dans leurs créations/improvisations.
Climats éthérés, paysages lunaires, tensions subtiles, accès soudains de brutalité parsèment l'album, parfois le fantôme d'un Miles Davis période In A Silent Way (quel hasard !) s'y perd.