lundi 16 mars 2015

Schneider, Kacirek - Doubles (2014)

Schneider Kacirek est fourbe !
Il nous fait croire qu'il est un alors qu'il est deux, si ce n'est pas un signe de fourberie patentée, d'un coté il y a Stephan Schneider (ancien To Rococo Rot) et de l'autre Sven Kacirek un gars qui tape quand il s'ennuie.
Autre preuve de fourberie, ils font croire qu'ils vont au Kenya pour faire des enregistrements quasi ethnologique, tels des Alan Lomax  modernes, du field recording et ils sortent un album d'électronique expérimentale, un poil bruitiste, un poil krautrockisante.
Peut-on en déduire qu'ils se moquent du monde ?
Non leur vision de la musique Kenyane est finalement fraiche bien que le rapport avec la dite musique ne saute pas aux oreilles de prime abord.