dimanche 28 septembre 2014

Body Count - Body M/F count (1994)

Après un accueil chaleureux par des sirènes hurlantes et des guitares vrombissantes, c'est la recherche exacerbée, pour ne pas dire pointilleuse, des paroles qui surprend, quelle poésie, que sens de la rime, des années d'études de la poétique se sentent.
Je ne résiste pas à la joie de les partager:
"Bodycount
Body muthafuckin' count" (ad libitum)
Le haïku est enterré, les quatrains de Khayyam pulvérisés ...