lundi 29 septembre 2014

Murmuüre - L'Adieu au Soleil (2010)

Parfois il est des évidences, Murmuüre en fait parti.
Dès le visuel tu te doutes que ça va être une expérience.
Les première notes le confirme, c'est fouillis, paisible, saturé, sale, violent, inquiétant, bruitiste, doux aussi; vivant en un mot.
Les plages se succèdent mélangeant les ambiances, les émotions, les accrocs, les ruptures, les colères, les apaisements.
Arrive le pénultième morceau, L'Adieu au Soleil qui débute un peu comme du sel sur une écorchure, piquant, s'emballe ensuite toutes guitares dehors, baroud d'honneur dérisoire, avant de faire une halte ante mortem dans un havre de recueillement où résonne un requiem pour damné pour enfin mourir laissant sa charogne aux insectes.

P.S.: Moyennant la modique somme de 5€ toi aussi tu peux faire un cadeau à tes oreilles.
P.P.S.: Je n'ai aucun intérêt financier dans cette opération.