lundi 25 janvier 2016

Etienne Jaumet - Metallik cages (2014)

Une tension continuelle et contenue, une lente montée d'une vague musicale dévastatrice, un martellement sourd d'une machine qui sombre dans la folie, un sentiment diffus de tension accru par la voix lente, profonde et trafiquée presque irréelle.
Et puis finalement alors qu'on espérait une explosion salvatrice et jubilatoire, un exutoire tout s'arrête en douceur, la machine stoppe sur sa lancée et se rendort, dans la cage métallique qui sert à la contenir.