dimanche 31 janvier 2016

Kid Loco - She woolf daydreaming (1997)

C'est dimanche, le réveil pâteux, la tête embrumée, les yeux englués, le cheveux qui poussent dans le crâne et un salopard qui s'est amusé à enfourner du sable dans la bouche, la grande forme quoi !
Que faire ?
Avant tout vider sa vessie, se sustenter, prendre une bonne douche, se laver les dents et maintenant que l'organisme est frais et ragaillardi filer se mettre sous la couette car il fait un temps de merde à comater au lit.
Avant ça penser à mettre sur la platine "She woolf daydreaming" de Kid Loco, juste parce que ce titre est doux, écrin moelleux pour une rêverie presque éveillée et aussi parce que ses vocaux féminins délicatement susurrés, miaulés, expirés, sont propres à réveiller une étincelle de libido qui sommeille un peu nonchalamment ...