mardi 19 janvier 2016

Sonic Youth - The Diamond Sea (1996)

C'est l'histoire d'un gars confiant (présomptueux ?) qui sur son Optimist décide de caboter, sa "croisière" débute tranquillement et notre gonze se la coule douce, confiant.
Hélas pour notre marin d'eau douce la mer est imprévisible et un coup de tabac est vite arrivé.
Cela dit il aurait pu s'en douter, les guitares Youthiennes montant dans les tours en guise de rafales, la batterie et la basse s'énervant dans le rôle de la mer démontée.
Puis notre Ulysse du jour dérive, valdingue, est chahuté dans un maelström sonore avant de se retrouver perdu au milieu du vide océanique avec un calme plat, c'est à ce moment que son véritable voyage débute.
Vers la Diamond Sea, continent sonore perdu, Atlantide de la sérénité auditive, Mù de la guitare échevelée.
Il s'échoue enfin, harassé, concassé, malaxé, sur une plage hospitalière, une plage de 19'35".